loader image

Prognathie

Sommaire

Avis Google

4.5/5

223 avis

à voir aussi

Brackets transparents

Rétrognathie

Orthodontie invisible

Orthodontie enfant

Diastème

Pédodontie

Vous êtes complexé par un menton en avant ? Une mâchoire du bas proéminente ? Le décalage mandibulaire vous gêne pour mâcher, articuler ou fermer correctement la bouche ? Il est temps d'envisager un traitement efficace pour soigner la prognathie.

Qu'est-ce que la prognathie ?

La prognathie (ou prognathisme) est un trouble de la morphologie de la mâchoire mandibulaire ou maxillaire. Elle se caractérise par une mâchoire inférieure avancée par rapport à l'autre, comme allongée vers l'avant.

On compte 3 types différents de prognathie :

Prognathie mandibulaire 


La mâchoire inférieure est plus avancée que la mâchoire supérieure

La rétrognathie maxillaire

La mâchoire supérieure est en arrière par rapport à la mâchoire inférieure

Atteinte bi-maxillaire

La mâchoire supérieure est en arrière

Dans la plupart des cas, il s'agit de prognathie mandibulaire pour laquelle on constate une apparence de « menton en avant » avec des dents de la mâchoire inférieure qui passent devant celles de la mâchoire supérieure, de manière alignée ou croisée.

Du point de vue médical, la prognathie, également appelée « Classe III », est souvent associée à un articulé dentaire croisé antérieur.

Focus sur l'articulé croisé

Il s'agit d'un type de malocclusion dentaire déterminé par le fait qu'une ou plusieurs dents de la mâchoire du bas se retrouvent à l’extérieur des dents du haut au moment de la fermeture de la bouche.

Elle peut apparaître sous différentes formes : Concerner une seule dent ou plusieurs en articulé croisé antérieur  mais aussi en articulé croisé postérieur quand le maxillaire supérieur trop étroit.

Quelles sont les causes de la prognathie mandibulaire ?

Le prognathisme est généralement d’origine fonctionnelle mais peut également avoir une cause génétique et provenir de la structure même du squelette (cela représente environ 2% des cas). Lorsque l'origine est génétique, on remarque le même problème de mâchoire avancée chez plusieurs membres d'une même famille et ce, de manière héréditaire. C'était notamment le cas dans l'historique dynastie des Habsbourg qui a régné sur différents pays d'Europe tout au long de l'Histoire. Le cas le plus évident est certainement celui de Charles Quint dont on peut remarquer le menton en galoche dans nombre de ses portraits.

Dans le cas d'une origine fonctionnelle, contrairement à ce que l'on a tendance à croire, la cause principale n'est pas un surdéveloppement de la mâchoire inférieure. Dans la plupart des cas, c'est même le contraire, c'est à dire la mâchoire supérieure qui ne s'est pas suffisamment développée. Cela cause une atrophie du palais qui force la mâchoire inférieure à s'avancer pour compenser. Les dents du maxillaire se retrouvent donc en arrière des dents de la mandibule et cela continue d'accentuer le dysfonctionnement. Le problème est donc bien plus global qu'une simple malposition mandibulaire.

Quelles sont les conséquences de la prognathie ?

Comme de nombreux troubles dentaires, la prognathie peut avoir différentes conséquences qui seront principalement esthétiques et/ou fonctionnelles.

Conséquences esthétiques de la prognathie

Le prognathisme est la source de nombreux complexes chez les patients qui en souffrent. En effet, il affecte fortement l'harmonie du visage et lui donne une expression peu avenante.

Le visage d'une personne prognathe se distingue par des particularités esthétiques typiques à la prognathie :

  • Menton allongé vers l'avant
  • Dents inclinées
  • Lèvre du haut en arrière de celle du bas lorsque la bouche est fermée
  • Pointe du nez tombante
  • Dents tordues ou désalignées
  • Mâchoire proéminente

Ces traits caractéristiques des visages prognathes peuvent quelquefois donner une expression colérique ou un air agressif au patient.

Conséquences physiologiques et fonctionnelles de la prognathie

Le prognathisme peut affecter le bon fonctionnement de l'ensemble bucco-dentaire et provoquer des troubles dentaires et des pathologies médicales importants.

Au delà de l’aspect esthétique du trouble, la prognathie peut avoir de véritables conséquences sur la santé au travers de différentes manifestations cliniques :

  • Troubles de l'élocution (grosse langue en position basse)
  • Problèmes de mastication
  • Dysfonctionnement de l'articulation temporo-mandibulaire (lien vers la page ATM)
  • Difficulté de déglutition
  • Douleurs de l'ATM
  • Céphalées
  • Usure prématurée des dents
  • Respiration nasale difficile
  • Apnée du sommeil
  • Ronflements
  • Augmentation du risque de carie et de gingivite

La correction de la prognathie mandibulaire doit être envisagée au plus tôt dans la croissance du patient afin de s'assurer des meilleurs résultats.

Pourquoi corriger le menton en avant ?

Même si quelquefois la prognathie mandibulaire n'est pas handicapante, il est préférable d'envisager sa correction dès le plus jeune âge afin de limiter le développement de troubles physiologiques et fonctionnels.

Corriger très tôt cette pathologie dento-faciale permet de traiter en phase de croissance les problèmes de croisement de dents et également de limiter l'apparition de pathologies ORL.

Comment traiter la prognathie ?

Le prognathisme se traite essentiellement par orthodontie, complétée dans certains cas d'une chirurgie orthognathique. Un dépistage précoce chez l'enfant (avant l'âge de 9 ans) permet une mise en œuvre du traitement tout au long de la phase de croissance et limite ainsi le risque de devoir recourir à une chirurgie orthodontique à l'âge adulte.

Chaque cas étant unique, il faut, en premier lieu, consulter un orthodontiste qui pourra confirmer le diagnostic. En fonction des différents troubles, de l'âge du patient, du nombre de dents concernées … le praticien pourra déterminer le plan de traitement le plus adapté pour régler tous les dysfonctionnements liés à à la prognathie (dents croisées, mâchoire en avant, gêne à la respiration nasale...).

Traitement orthodontique de la prognathie sans chirurgie Chez le jeune patient, ou dans le cas d'une prognathie légère (sans grand décalage entre les deux mâchoires) il est tout à fait possible d'envisager un traitement de la prognathie sans intervention chirurgicale, avec la pose d'un appareil dentaire qui résoudra les différents dysfonctionnements et apportera un nouvel équilibre des mâchoires et des dents pour ramener l'harmonie dans le visage.

Ce traitement peut se faire à l'aide d'un appareillage invisible de type Invisalign ou en technique linguale ou d'un appareil orthodontique classique avec bagues. Grâce à l'évolution des techniques de soins orthodontiques, le port d'un appareil externe est désormais assez rare. Le port d'un appareil permettra d'augmenter l'espace alvéolaire, de réaligner les dents et de corriger la malocclusion. C'est un traitement qui peut durer 6 mois à 12 mois dans les cas les moins complexes mais peut avoir une durée plus longue selon l'importance du décalage entre les mâchoires et de l’encombrement (chevauchements) des dents.

A l'âge adulte, une fois les différents troubles liés au prognathisme mandibulaire installés et la croissance terminée, il est difficile de faire « reculer la mâchoire » à l'aide seule d'un appareil d'orthodontie. Un compromis orthodontique peut régler le problème, cela est bien souvent possible mais dans les cas sévères, la chirurgie orthognathique doit alors intervenir en complément du traitement orthodontique pour ramener l'équilibre entre les deux mâchoires.

Traitement chirurgical de la prognathie

Quand le décalage entre les mâchoires est très prononcé il faut alors envisager une opération de la mâchoire pour corriger le menton en avant. Précédée par un court traitement orthodontique, la chirurgie orthognathique vise alors à corriger la prognathie d'origine squelettique en alignant les arcades dentaires entre elles. Les troubles fonctionnels sont alors corrigés et l'esthétique du bas du visage retrouve son harmonie.

La chirurgie de la mâchoire prognathe est une opération qui nécessite trois jours d’hospitalisation et ensuite un suivi orthodontique pendant 6 mois pour régler idéalement l’occlusion dentaire en attendant la consolidation osseuse. Grâce aux progrès de l'imagerie médicale, et notamment à l'imagerie 3D, ses résultats sont très fiables et efficaces.

Pourquoi réaliser un pré-diagnostic en ligne
avec un simple selfie

Analyse de votre sourire

Simulation appareillé

Simulation avant/après

Devis
rapide

Focus sur le centre dentaire Vivortho à Paris

Fondé et dirigé par le Dr Jean jacques Aknin, également directeur pédagogique de l’École Supérieure d'Orthodontie, le centre dentaire Vivortho dispose d'une équipe pluridisciplinaire formée aux techniques d'orthodontie les plus innovantes pour toujours mieux soigner ses patients.

Le Dr Jean Jacques Aknin est, entre autres compétences, spécialiste en orthodontie invisible pour adulte, enfant ou adolescent avec les aligneurs de invisalign ou avec la technique linguale Win la plus aboutie. Pionnier en orthodontie rapide qui permet de réduire par 3 la durée d'un traitement, il accompagne avec son équipe les patients vers les traitements les plus adaptés. Il sait écouter la demande du patient.

Le centre de soins dentaire Vivortho à Paris dispose de partenariats avec de nombreuses complémentaires santé , les honoraires de centre dentaire sont peu élevés et il est proposé des facilités de financement.