loader image

Parodontie

Sommaire

Avis Google

4.5/5

223 avis

à voir aussi

Invisalign

Prognathie

Orthodontie invisible

Orthodontie linguale

Les fentes palatines

Diastème

Parmi les différentes disciplines de médecine dentaire, on retrouve une spécialité qui ne concerne pas la dent elle-même mais qui est uniquement dédiée au traitement des tissus de soutien de la dent. C'est la parodontie, ou parodontologie.

Elle concerne la prévention et le traitement des gencives, du cément, des ligaments parodontaux et des tissus osseux.

Centre Vivortho
Orthodontie, soins et chirurgie dentaire à Paris

7 avenue Bugeaud - 75116 Paris 01 42 25 25 30

Qu'est-ce que le parodonte ?

Le parodonte regroupe l'ensemble du tissu de soutien de la dent. Ce tissu permet d'ancrer la dent dans l'os de la mâchoire. Le parodonte comprend :

  • La gencive
  • L'os alvéolaire qui supporte les dents (mandibule ou maxillaire)
  • Le cément (tissu qui recouvre les racines dentaires)
  • Les ligaments parodontaux
  • Les fibres parodontales

Qu'est-ce que la parodontie ?

La parodontie, également appelée parodontologie, est une spécialisation de la médecine dentaire qui vise à prévenir et traiter les maladies du parodonte. Elle est pratiquée par les chirurgiens-dentistes et peut intervenir en amont d'autres traitements dentaires pour s'assurer que la base parodontale est saine avant de traiter la dent oud e poser un dispositif implantaire.

On connaît principalement cette spécialité via la pratique du détartrage qu'il est recommandé de pratiquer régulièrement, mais la discipline va bien au-delà de ce geste de soin dentaire.

Quelles sont les différentes maladies parodontales ?

La gingivite

Il s'agit d'une inflammation de la gencive généralement causée par la présence de bactéries présentes dans la plaque dentaire dans le cas d'une hygiène buccale insuffisante. Ces bactéries se transforment en tartre qui va attaquer les tissus du parodonte.

La parodontite

Lorsque la gingivite n'est pas traitée de manière suffisamment précoce, elle peut alors évoluer en parodontite lorsque l'inflammation passe sous la gencive et atteint l'os. L'origine de la maladie est également bactérienne.

La dénudation radiculaire ou déchaussement

Plus rare que les précédentes affections, le déchaussement n'est pas d'origine bactérienne mais plutôt principalement causé par le traumatisme d'un brossage trop insistant avec une brosse a dent trop dure.

Ces maladies ont habituellement une progression assez lente mais il existe dans certains cas des formes beaucoup plus agressives. Une bonne hygiène bucco-dentaire et des contrôles réguliers chez votre dentiste sont les meilleurs atouts pour lutter contre les maladies parodontales.

Quels sont les causes et les facteurs favorisants des maladies parodontales ?

Dans la plupart des cas, les maladies parodontales sont causées par les bactéries présentes dans la plaque dentaire et le tartre. Ces bactéries causent des inflammations peuvent attaquer et détruire les tissus du parodonte jusqu'à l'os.

En plus d'une mauvaise hygiène bucco-dentaire, les maladies parodontales peuvent aussi être causées dans certains cas par des facteurs externes :

  • Stress
  • Diabète
  • Génétique
  • Traitements médicamenteux
  • Grossesse
  • Changements hormonaux
  • Tabagisme
  • Obésité
  • Consommation importante de thé ou de café
  • Consommation d'alcool
  • Toxicomanie
  • Soins dentaires anciens inadaptés
  • Diminution des défonces immunitaires
  • Alimentation déséquilibrée
  • Déficit en minéraux (essentiellement calcium, vitamines C et D)
  • Troubles émotionnels

Un brossage régulier et efficace peut atténuer ces facteurs favorisants et limiter les risques de développer des maladies parodontales.

Quels sont les symptômes des maladies parodontales ?

On considère souvent les affections parodontales comme asymptomatiques. En réalité, ces troubles silencieux présentent tout de même quelques manifestations apparentes auxquelles on ne prête pas toujours attention. On peut par exemple citer :

  • La perte inopinée d'une dent
  • Un abcès dentaire
  • Une rétractation des gencives
  • Un saignement des gencives au brossage
  • Des rougeurs gingivales
  • Des gonflements
  • Une mauvaise haleine
  • Des douleurs au niveau de la gencive

Les différents traitements des maladies parodontales

Le traitement des maladies parodontales débute toujours par un diagnostic préalable. Au cours de ce diagnostic, le praticien vérifie la présence de plaque dentaire, de tartre et de saignements. Il s'assure également du niveau d'attache dentaire. S'il soupçonne une perte osseuse, le diagnostic pourra alors être confirmé par un bilan radiologique.

Le traitement des affections parodontales peut être chirurgical ou non. Il vise à stopper les infections bucco-dentaires qui attaquent la santé parodontale et à restaurer les tissus du parodonte.

Lors du diagnostic, il étudie également les causes des infections et la présence potentielle de facteurs favorisants.

Dans le cas d'une gingivite ou d'une parodontite peu avancée, le traitement peut être simple et stopper rapidement l'infection. Le risque de propagation des bactéries jusqu'aux tissus osseux est ainsi fortement réduit.

Pour traiter les parodontites avancées, le parodontiste pourra procéder à des traitements micro-chirurgicaux pour traiter les tissus endommagés.

En cas de présence de poches parodontales, le parodontiste procédera à un nettoyage profond des poches gingivales pour assainir la gencive et réduire l'inflammation. Il pourra également recommander un traitement antibiotique. Le praticien peut sous anesthésie locale, décoller la gencive de la dent pour retirer le tartre de la racine et supprimer ainsi la source de l'inflammation. Lors de la cicatrisation, la gencive se repositionne naturellement sur la dent et supprime la poche parodontale.

Dans certains cas, lorsque les tissus parodontaux sont plus endommagés, le parodontiste peut procéder à une régénération tissulaire guidée. Cela consiste à placer une membrane biocompatible à l'intérieur du parodonte pour faire office de support et permettre au tissu de soutien de se régénérer.

Dans les cas les plus sérieux, lorsque l'os est atteint, le praticien peut envisager un comblement osseux. La partie attaquée de l'os est remplacée par un matériau synthétique qui aura les mêmes propriétés de soutien pour la dentition.

Dans certains cas, le comblement osseux peut échouer et on peut alors avoir recours à une greffe osseuse pour assurer la solidité des tissus de soutien.

Quels sont les tarifs des traitements des maladies parodontales ?

Le traitement des maladies parodontales dépend de différents facteurs (type de traitement, besoins cliniques du patient, soins et examens annexes...), c'est pour cela que leur prix est variable et qu'un tarif unique ne peut être annoncé sans diagnostic préalable.

En matière de prévention, les tarifs sont en revanche consultables à l'avance.

  • Une consultation chez le dentiste est facturée 23€ et prise en charge à 70% par l'assurance maladie et bien souvent les 30% restants par la mutuelle
  • Un détartrage affiche un tarif conventionnel est facturé 28,92€ et présente le même taux de remboursement

Réaliser un pré-diagnostic en ligne
avec un simple selfie

Analyse de votre sourire

Simulation appareillé

Simulation avant/après

Devis
rapide

Comment prévenir les maladies parodontales ?

Les maladies parodontales étant silencieuses et à évolution lente, la prévention représente une part essentielle du traitement.

Une fois l'affection parodontale déclarée, le traitement de base pour prévenir les infections est bien-sûr d’effectuer des détartrages de manière régulière, 1 à 2 fois par an. Le parodontiste pourra alors prévenir le dépôt de plaque dentaire et la formation de tartre. Limitant ainsi l'apparition d'affections plus importantes.

En matière de prévention des maladies parodontales, une hygiène buccale rigoureuse est essentielle. L'utilisation de fil dentaire, de brossettes interdentaires et d'une brosse à dents souple est fortement recommandée pour éliminer la plaque dentaire sans risque d'agression pour la gencive. L'utilisation d'un dentifrice au fluor permet également de prévenir la plaque dentaire en apportant une protection supplémentaire aux dents.

Comment bien utiliser le fil dentaire :

  1. Glisser le fil entre deux dents et coulisser jusqu'à la gencive
  2. Glisser à nouveau le fil en longeant la surface de la dent
  3. Renouveler le geste pour chaque dent accessible/li>
Dans le cas d'espaces interdentaires suffisamment larges, l'utilisation de brossettes est recommandée.

La salive favorisant l'élimination des acides produits par les bactéries, la mastication d'un chewing-gum sans sucre après un repas peut contribuer à la prévention de maladies gingivales lorsque l'on n'a pas la possibilité de se brosser les dents.

Pour prévenir la prolifération de bactéries dans la bouche, la consommation de sucres doit également être limitée. La consommation d'alcool et de tabac doit aussi être raisonnée.